RSS
 

Exploring Samoa – D 2 – Namua Island

18 Jan 14

Namua Island, view from Upolu, Samoa

Palm Trees on Namua Island, Samoa

Namua Island, Samoa

Ocean and Rocks, Namua Island, Samoa

Hermit Crab 01, Namua Island, Samoa

Hermit Crab 02, Namua Island, Samoa

Rain 01, Namua Island, Samoa

Rain 02, Namua Island, Samoa

Sunset, Namua Island, Samoa

Carnets de voyage (sorry, only in french) :
Attention, il s’agit là uniquement de notes quotidiennes prises au cours de mon périple. Il n’y a rien de réfléchi, comme c’est écrit sur l’instant, donc à prendre avec des pincettes. C’est là uniquement pour les plus curieux qui ne sauraient se contenter des photos.

Samedi 18 Janvier 2014 :
On m’avait promis une météo catastrophe accompagnée de glissements de terrain, on m’offre une météo des plus clémente au soleil omniprésent. Je prends!
Concernant la destination du jour, ce sera Namua Island ; petit îlot à l’est d’Upolu, l’île principale où je suis actuellement. Un saut à l’office de tourisme au préalable pour les informer de mon programme et les interroger sur la météo. Réponse des plus scientifiquement précises de leur part à ce sujet “you should be all right”. Si c’est ainsi, je ne vais pas m’embêter plus et profiter du séjour. À ce sujet, rien de tel que les bus locaux pour vous mettre dans l’ambiance. Les deux heures et demie de route depuis Apia auront presque paru trop courtes. Je commençais à peine à sortir de ma bulle espace temps occidentale, tout en sympathisant du sourire avec la fratrie Samoane assise devant moi.
La petite barque pour Namua ne se fait pas attendre, et c’est le jeune Tea et son grand frère qui m’accompagnent sur leur île. Le sympathique loustique, au grand sourire et à l’anglais maîtrisé, me questionne sur mes origines et mon travail. Cherchant à simplifier ce que je fais pour aider à la conversation, je me rends vite compte que le petit monstre serait presque capable de me coller en cinéma! Préjugés : 0. Samoan : 1
Namua est tout ce qui manquait pour achever ma coupure complète avec le reste du monde. Une forêt dense occupant la majorité des lieux, pas d’électricité et juste quelques fales en bord de plage ; ces typiques plateformes en bois surélevées, ouvertes mais couvertes, en guise de “chambre d’hôtel”.
Loin de tous bruits, à part la mélodie des vagues et des enfants joueurs, je ne peux résister à l’envie de m’allonger quelques instants. Ou quelques heures. Qu’est-ce que la notion du temps dans un endroit pareil ?
Une balade à la découverte des lieux, jeu photographique avec Mr Bernard l’Hermite, rencontre d’un banc de poisson nageant en formation militaire – impressionnant, on aurait dit une raie manta de loin tellement l’illusion était bonne – pour au final terminer allongé dans les eaux chaudes du Pacifique à manquer tout juste de m’endormir.
N’ayant mangé depuis ces dernières 24 heures que ce que j’ai emmené avec moi dans mes rations de survie – à savoir un mélange de fruits secs et autres cacahuètes, céréales, chocolats, pâtes de fruits et lait en poudre – le dîner traditionnel est des bienvenus. Viandes, poissons, légumes, tant de spécialités locales à en faire vibrer les papilles.
C’est également l’occasion de faire la connaissance des autres convives, en particulier le fort sympathique Mr Ben, Belge, marié à une Samoane et expatrié à New York… profitant des lieux avec le reste de sa famille étendue. En passant, il semblerait que j’ai trouvé un chauffeur pour demain!
D’ici là, nuitée sur la plage, bercé par la marée montante… mais protégé d’une moustiquaire. Après tout, un peu de luxe de temps à autres n’a jamais tué personne.

 
No Comments

Posted in 2014 : Samoa the 18th of January, 2014

 

Tags: , , , , , , , , , ,

Leave a Reply