RSS
 

Archive for the ‘2010/2011 : Greenland to New Zealand’ Category

Home sweet home & videos

04 Feb 11

201 days and I’m finally back home. Trip a bit shorter than expected, I’m keeping Thailand for next time !
Moreover, a big thank you to all of you who have been a part of my journey in a way or another. Remember…

Apres 201 jours, je suis finalement de retour chez moi. Voyage un peu plus court que prévu, je garde la Thailande pour une prochaine fois ! Et surtout, un grand merci à tous ceux qui ont suivi ou partagé mon périple de près ou de loin. Souvenirs…

Now it’s time to get back to “real” life (just for a while) !

Maintenant, il est temps de revenir à la vie “reelle” (juste pour un moment) !

 
27 Comments

Posted in - General, 2010/2011 : Greenland to New Zealand the 04th of February, 2011

 

Akaroa, French city in New Zealand

02 Feb 11

A peaceful village in the middle of the south island.

Village paisible au milieu de l’île sud.

Sea in Akaroa, New Zealand

Carnets de voyage (sorry, only in french) :
Attention, il s’agit la uniquement de notes quotidiennes prises au cours de mon periple. Il n’y a rien de reflechi, comme c’est ecrit sur l’instant, donc a prendre avec des pincettes. C’est la uniquement pour les plus curieux qui ne sauraient se contenter des photos.

Samedi 29 Janvier 2010 : Journée voiture, avec une arrivée ce soir au village français d’Akaroa. Pas très français dans le nom, mais nombreuses sont les rues baptisées à la française, sans compter le drapeau tricolore flottant ici et là. A une heure de Christchurch, on campe dans un charmant camping, entouré par le vent et les esprits des feu colons ayant débarqué ici il y a 150 ans chantant la marseillaise. “Allons enfants de la Patriiiieuuuuhh… !”

Dimanche 30 Janvier 2010 : Détente à Akaroa, entre balades, fruits de mer, lecture et parties de carte. A noter quand même le changement de camping pour la très chouette Onuku Farm Hostel. Sans oublier la belle route pour y arriver, ou plutôt la piste une voie à monter en première avec le van, tout en dérapant sur les graviers. Amazing !

Lundi 31 Janvier 2010 : Visite d’une fromagerie et balades sur les hauteurs d’Akaroa. Le grand retour qui se rapproche avec toutes les questions qui l’entoure. Allez tant pis, on reprends un cornet de glace, double s’il vous plait, et on essaye de ne pas y penser.

Mardi 01 Fevrier 2010 : Hier matin, on avait prévu de partir en balade guidée en kayak de mer. Faute de mauvais temps, la sortie avait été annulée. Pour ne pas rester sur cette fausse note, on a retente aujourd’hui, mais cette fois-ci, de notre propre chef. Deux kayaks loués, un double et un simple, on est parti cet après midi avec Clément & Meme, direction le grand large. Ou presque. On a plutôt longé la côte, faut pas plaisanter non plus. Un pingouin et deux heures de pagaie plus tard, on a pris le chemin du retour un peu à contre coeur. Une demie heure de plus dans la même direction, et on atteignait des caves et un banc de dauphins. Néanmoins, avec le retour restant et le fait que mon baromètre m’annonçait depuis un moment des risques d’orage, on a joué la sécurité et rebroussé chemin. Heureusement j’ai envie de dire, car avec la météo ayant vite tourné au vinaigre et un “petit” vent de face de 20 noeuds, on a eu plus de mal à rentrer au port ! Soirée détente pour se remettre de nos émotions et je crois que tout le monde va rapidement tomber dans un sommeil bien profond…

Mercredi 02 Fevrier 2010 : Laver le camper-van, préparer son sac, s’apprêter à reprendre l’avion… difficile de réaliser que dans à peine 48h je serai de retour au pays après 6 mois et demie passés à vadrouiller. Et pourtant!
De nouveau sur Christchurch, on a essayé de rendre cette dernière journée aussi inoubliable que possible. Pour ce faire, avec Clément & Meme, on dort en prison cette nuit. Ou du moins, dans une ancienne prison restaurée en “Jailhouse hostel”. Sans oublier le succulent pavé de viande ce soir au cafe Valentino. Il n’y a pas à dire, elles étaient bien chouettes ces vacances !

 
11 Comments

Posted in 2010/2011 : Greenland to New Zealand, New Zealand the 02nd of February, 2011

 

Abel Tasman National Park

28 Jan 11

Golden beach, kayak trip and great sunshine.

Plage de sable blanc, balade en kayak et soleil radieux.

Golden beach, 2, Abel Tasman National Park, New Zealand

Golden beach, 1, Abel Tasman National Park, New Zealand

Kayak in Abel Tasman National Park, New Zealand

Sunset and the sea, New Zealand

Carnets de voyage (sorry, only in french) :
Attention, il s’agit la uniquement de notes quotidiennes prises au cours de mon periple. Il n’y a rien de reflechi, comme c’est ecrit sur l’instant, donc a prendre avec des pincettes. C’est la uniquement pour les plus curieux qui ne sauraient se contenter des photos.

Dimanche 23 Janvier 2010 : Journée passée sous la pluie dans le village côtier de Marahau. Au programme, repos, parties de carte et lecture d’un nouveau bouquin acheté il y a quelques jours. Je suis un peu moins fatigué qu’hier, mais je me sens toujours assez fiévreux ; espérons que ça finisse par partir…

Lundi 24 Janvier 2010 : Journée rythmée par les diarrhées, tremblements et maux de crane. Rien d’alarmant à en croire la très serviable assistante médicale téléphonique gratuite. Du coup je dors, je lis, je me drogue au paracétamol et j’attends que ça passe. Il a fallu que je retombe malade une nouvelle fois avant de rentrer au pays… ça aurait été trop simple qu’il en soit autrement. Grumpf.

Mardi 25 Janvier 2010 : L’état du patient est stable. Néanmoins après trois jours de maux de crane, il devient un peu moins blagueur et a des tendances à se retrouver bloqué dans des positions étranges dû à une contraction musculaire anormale. Tentant de résoudre la situation, on a fait un stop pharmacie. Erreur mon cher ami, on est bien loin du Népal où les antibiotiques se vendent comme des sucreries et au prix des sucreries. Ici, on est dans un pays de savoir, on passe donc par la case docteur avant. Qu’à cela ne tienne, j’étais en consultation dans l’heure qui a suivi. Bilan scientifique : “voici une petite boite, vous y mettrez votre plus belle diarrhée, on l’analysera sous trois jours, et en suite si vous êtes toujours en vie, on vous prescrira de quoi vous remettre sur pied. Ah et j’oubliais, le labo est fermé maintenant, il faudra revenir demain, et cela vous coutera 110$ pour la consultation, 105$ pour l’analyse ; soit environ 120 euros”. Pour justifier la note salée, on m’a quand même fait une prescription en partant : “arrêtez de manger et buvez de la limonade”. Ouf, on a échappé belle, me voilà réconcilié avec la science !
Clément & Meme fidèles à leur formation de rangers restent très supportifs : “On ne te laissera pas seul crever sur le champ de bataille soldat !” Du coup on prolonge notre séjour à Marahau, dans Abel Tasman National Park, à mon plus grand désarroi. Si ça continue ainsi, je me sacrifierai pour leur laisser gagner la guerre ! Bon je crois que cette limonade me monte un peu trop à la tête… essayons de dormir.

Mercredi 26 Janvier 2010 : J’ai du mal à me souvenir ce que j’ai fait aujourd’hui. Sûrement parce que je n’ai pas fait grand chose à part dormir. Cela dit, la nuit a été marquante. J’avais laissé ma tente ouverte vue la chaleur pour ventiler un peu plus. Je ne sais pas si il a plu ou si c’était la rosée, mais à 4h du matin, j’étais trempé de la tête aux pieds. A l’intérieur de mon sac de couchage car une fois de plus, j’ai fiévreusement transpiré comme pas permis. Et à l’extérieur à cause de la pluie mystérieuse. Heureusement, avec mon sac de couchage synthétique, même mouillé je suis maintenu au chaud. Néanmoins, j’espère ne pas réitérer l’expérience cette nuit.

Jeudi 27 Janvier 2010 :
Je dois avouer que l’idée de ne pas manger et de me droguer à la limonade à la place, laissant tomber le paracétamol par la même occasion… ça a fait son bout de chemin. Mon corps s’en porte d’ailleurs mieux ; moins de maux de crane, fièvre, diarrhées, bref, enfin une amélioration. Du coup on a saisi le moment et on est parti avec Clément & Meme pour une petite balade d’une journée entre Kayak de mer et marche dans Abel Tasman National Park. C’était vraiment sympa, le tout éclairé par un soleil radieux. Il n’y a plus qu’à espérer que demain j’ai les résultats de mes analyses et on pourra finir ce séjour comme il se doit !

Vendredi 28 Janvier 2010 : Campylobacter ! C’est lui le malotru qui a essaye de me gâcher la fin de mes vacances. Maintenant qu’il est identifié, j’ai enfin eu mes antibiotiques, youpi ! Sinon à part ça, on a repris le volant en direction de Christchurch, dépassant la barre mythique des 5000 km avec le camper-van. Camping à mi-chemin, sous la pluie et les sand flies.

 
9 Comments

Posted in 2010/2011 : Greenland to New Zealand, New Zealand the 28th of January, 2011

 

Sea, seals, dolphins and rock’n'roll

22 Jan 11

Looking for New Zealand’s great marine life…

A la recherche des animaux marins néo-zélandais…

Sea and rocks, Kaikoura, New Zealand

Seals in Kaikoura, New Zealand

Meme and the sea, Kaikoura, New Zealand

Big waves in the sea, Kaikoura, New Zealand

Dolphins in Picton, New Zealand

Windy sea, Kaikoura, New Zealand

Carnets de voyage (sorry, only in french) :
Attention, il s’agit la uniquement de notes quotidiennes prises au cours de mon periple. Il n’y a rien de reflechi, comme c’est ecrit sur l’instant, donc a prendre avec des pincettes. C’est la uniquement pour les plus curieux qui ne sauraient se contenter des photos.

Mardi 18 Janvier 2010 : Temps pluvieux une bonne partie de la journée. On est descendu sur Kaikoura dans l’espoir d’embarquer demain matin pour aller nager avec des dauphins, mais c’était complet. On va donc attendre le jour d’après. Le reste du temps a été partagé entre l’observation des phoques locaux, une bouteille de blanc et des parties de cartes. A noter aujourd’hui qu’on a passé avec Meme la barre des 4000 km avec le van. Clément n’étant en général pas très chaud pour conduire, sauf quand il s’agit de faire des dérapages en conditions extrêmes. Et bibi, il a passe son niveau “conduite sous la pluie” même si Meme n’arrêtait pas de jouer avec mes essuie-glace quand j’étais au volant.

Mercredi 19 Janvier 2010 : Journée repos à Kaikoura, entre internet et internet. Le vent souffle à plein régime ce soir, espérons qu’il va finir par se calmer. On est sensé partir à 5h30 demain matin pour aller nager avec les dauphins, mais pour ça, il faudrait éviter de se retrouver en plein Tsunami.

Jeudi 20 Janvier 2010 : Le réveil a sonné à 4h du matin. On s’est préparé en un temps record. On y a cru jusqu’au bout. On a même survécu à une projection d’une vidéo aussi kitsch qu’hypnotisante. Tout ça pour au final nous dire que la sortie était annulée à cause de la météo. Après une bonne sieste, on a donc quitté Kaikoura en direction du nord de l’île Sud. Dodo au coeur d’un camping dans la région de Malborough Sounds. Quant à demain, on retournera sûrement sur Picton. Et oui, on est désormais devenus des pro’ du j’reviens-sur-mes-pas-pour-le-plaisir-de-refaire-trois-fois-la-même-route. Amazing !

Vendredi 21 Janvier 2010 : Ce soir je suis fainéant, donc on va le faire bref. Retour Picton. Aquarium avec des raies suicidaires. Pluie digne du ch’nord. Plâtrée de steaks et délicieux chocolate pudding à la Sequoia Lodge. Un Sauvignon blanc de plus et Clément qui n’a pas arrêté de gagner au tarot. J’abandonne, je suis fini.

Samedi 22 Janvier 2010 : Je ne vois pas à plus de 3 mètres. Dans toutes les directions, la même chose ; une eau verdâtre, trouble et remplie de planctons. A travers mon tuba je chantonne avec entrain mon plus beau morceau ; la bande originale de Star Wars, tel un astronaute dans le cosmos affichant de sa main le “je viens en paix”. Je guète autour de moi le moindre mouvement, la moindre apparition. Quand soudain, ils arrivent. Nageant par deux ou trois, leur silhouette profilée passe à quelques dizaines de cm de mon corps, timide et fragile. Rempli d’excitation, j’essaye de me rapprocher de ces animaux aussi joueurs que curieux, mais l’espace d’une seconde et les voilà déjà repartis dans la grande bleue. Puis le jeu recommence à nouveau pendant quelques instants, jusqu’à ce qu’ils aient décidé qu’ils avaient assez plaisanté et qu’il était maintenant temps de reprendre leur route. Cette expérience de nage avec les dauphins restera pour moi un souvenir aussi bref qu’intense. Je suis ravi d’avoir pu le faire dans les fjords à Picton car l’équipe organisatrice était vraiment adorable et loin du côté “usine a fric” qu’on pouvait ressentir à Kaikoura. On s’est ensuite mis en route pour Abel Tasman National Park, alternant la conduite avec Meme, d’autant que je ne me sentais pas très bien. Je pense avoir attrapé un microbe quelque part. Après une longue route, on s’est fait refuser le camping car il était plein. En voulant tenter un autre endroit qu’on nous avait “conseillé”, Meme s’est vue au coeur d’un passage d’Indiana Jones, évitant les embourbements et conduisant avec brio à travers des rivières. Tout cela pour finalement se poser au camping du petit village de Pohara. Repas express et gros dodo ; je suis vraiment fatigué, en espérant qu’un bon repos me remette d’aplomb.

 
6 Comments

Posted in 2010/2011 : Greenland to New Zealand, New Zealand the 22nd of January, 2011

 

Tongariro Alpine Crossing

17 Jan 11

New Zealand’s best day walk : to the Mordor !

La meilleure randonnée d’une journée en Nouvelle Zélande : direction le Mordor !

Tongariro Alpine Crossing, New Zealand

Rotorua Lake, Tongariro Alpine Crossing, New Zealand

Smoke, hot springs, Tongariro Alpine Crossing, New Zealand

Mount Ngauruhoe 1, Tongariro Alpine Crossing, New Zealand

Emerald Lakes, Tongariro Alpine Crossing, New Zealand

Mount Ngauruhoe 2, Tongariro Alpine Crossing, New Zealand

View from Mount Tongariro, Tongariro Alpine Crossing, New Zealand

Carnets de voyage (sorry, only in french) :
Attention, il s’agit la uniquement de notes quotidiennes prises au cours de mon periple. Il n’y a rien de reflechi, comme c’est ecrit sur l’instant, donc a prendre avec des pincettes. C’est la uniquement pour les plus curieux qui ne sauraient se contenter des photos.

Vendredi 14 Janvier 2011 : La nuit passée a été bien courte, surtout considérant mes difficultés à m’endormir et mon réveil à 5h30. Qu’importe, j’ai dit que je ferai ce trek, donc je le ferai, même en étant à moitié endormi. A 6h10 j’étais en route, partant de Ketetahi Road end (altitude 760m) pour faire le Tongariro Alpine Crossing, considéré comme l’un des meilleurs treks d’une journée du pays. Je le fais en sens inverse, offrant ainsi plus d’ascension. En tous cas, je suis ravi d’être parti aux aurores ; le ciel est dégagé, l’éclairage parfait et il n’y a pas un chat. Je traverse quelques forêts jusqu’à arriver à Emerald Lakes, cratères remplis d’une eau turquoise au milieu de la zone volcanique. Vers 10h je suis au sommet du Mont Tongariro (1967m). Le vent commence à se lever, les nuages se rapprochent, la foule débarque par centaine sur les chemins de trek ; bref, tout ce que j’adore. Considérant le fait qu’en plus je n’ai qu’1.5L d’eau avec moi et qu’une (grosse) envie pressente est au garde à vous, je termine la randonnée au pas de course. Je rejoins Mangatepopo Car park (1300m) à 12h30, bouclant les 23km de marche. Vu que j’ai eu l’intelligence de demander à Clément & Meme de me récupérer à 18h30… préférant toujours prévoir large en cas de problème, j’ai passé le reste de l’après midi sur un banc à dormir et lire en les attendant. De retour en charmante compagnie, on s’est posé dans un camping non loin d’ici. Mes compagnons ont eu la délicieuse attention de préparer du guacamole maison accompagné d’un Sauvignon blanc. Rien de tel pour me rendre quelque peu “joyeux” après l’effort physique du matin.

Samedi 15 Janvier 2011 :Après une nouvelle nuit à dormir à moitié – étrange, on a repris la route ce matin en direction de Whanganui. S’en est suivi un excellent restaurant indien rappelant non sans nostalgie les douces saveurs népalaises, puis on s’est posé au charmant Scoutland camping. Après midi détente entre balade en bord de lac et jeu de cartes. Quant à ce soir, je dors en tente en espérant cette fois-ci retomber dans un sommeil profo… Zzz zZz

Dimanche 16 Janvier 2011 :La grasse matinée était espérée, la grasse matinée a eu lieu. C’est donc un peu avant déjeuner qu’on a repris le van en direction de Wellington, bouclant ainsi la boucle de notre périple dans l’île Nord Néo-Zélandaise. Un peu plus tard, on a retrouve l’amie Myriam pour partager une soirée aussi charmante qu’amusante. D’ailleurs surtout charmante, car la Damoiselle aux Dragons nous fait l’honneur de nous héberger pour la nuit. Cette fois-ci ça ne sera ni la promiscuité d’un van, ni l’apparente fragilité d’une tente, mais bien le confort d’un cozy appartement Wellingtonien qui enchantera nos évasions oniriques.

Lundi 17 Janvier 2011 : Journée balades dans Wellington. Nos adieux à Myriam. Crêpes au nutella. Ferry pour Picton. Au revoir île Nord, vive l’île Sud. Et merci pour l’accueil des 10 000 moustiques au camping ce soir… au moins, on n’est pas trop dépaysé !

 
15 Comments

Posted in 2010/2011 : Greenland to New Zealand, New Zealand the 17th of January, 2011

 

In the Coromandel

13 Jan 11

Forgotten beach, Cathedral Cove, a strange motel and some cows.

Plage désertique, Cathedrale Cove, un étrange motel et quelques vaches.

Coromandel, New Zealand

Stony Bay 1, Coromandel, New Zealand

Stony Bay 2, Coromandel, New Zealand

Inland track, Coromandel, New Zealand

Forest, Coromandel, New Zealand

Cathedral Cove, Coromandel, New Zealand

Strange Motel, New Zealand

Cows in New Zealand

Carnets de voyage (sorry, only in french) :
Attention, il s’agit la uniquement de notes quotidiennes prises au cours de mon periple. Il n’y a rien de reflechi, comme c’est ecrit sur l’instant, donc a prendre avec des pincettes. C’est la uniquement pour les plus curieux qui ne sauraient se contenter des photos.

Samedi 08 Janvier 2011 : Ce samedi aura été ce qu’on pourrait appeler une journée nécessaire et suffisante, sans pour autant être passionnante. Arrivée sur Whangarei, j’ai joué mon asocial dans un cybercafé, le temps de rattraper mon retard de blog. Quelques provisions effectuées, on s’est remis en route pour dormir ce soir sur un parking en bord de plage à Orewa. Et puis c’est tout.

Dimanche 09 Janvier 2011 : On a une fois de plus roule une bonne partie de la journée, cette fois-ci en direction des Coromandel. La très belle et sinueuse route côtière vaut largement le détour. On campe ce soir près de Stony Bay, crique aussi charmante que sauvage. Baignades, dîner et jeu de cartes pour bien finir la soirée. On commence à avoir de plus en plus de difficultés à organiser cette traversée Néo-Zélandaise, même avec un van. Il y a tellement de coins à explorer qu’il semblerait qu’on manque de temps pour finir l’île Sud. Qu’importe, on n’est pas la pour courir, on verra bien comment les choses s’enchaineront. En tous cas c’est amusant d’être avec Clément & Meme, entre autre car cela me permet de mieux prendre conscience des choses sur lesquelles j’ai changé au cours de mon voyage. Que ce soit mon appétit débordant ou encore la simplicité de ma toilette quotidienne, je suis bien loin des “normes citadines occidentales”. Tant de choses sur lesquelles il me faudra travailler à mon retour (ou pas).

Lundi 10 Janvier 2011 : Journée sans voiture ! Après une grasse matinée, j’ai laissé les amis en bord de plage pour aller faire une petite balade de mon côté. Ils étaient sensés me rejoindre en route, mais j’ai peut être marché un peu vite et du coup, je suis rentré avant même qu’ils ne partent. J’ai fait l’Inland track + Coastal track, normalement 6h de marche bouclées en 3h30. Cela dit, ce n’était pas forcement très intelligent, car à ce rythme, avec les dernières semaines passées entre van et restaurants, j’ai eu quelques courbatures dans l’après midi. Voilà que je m’empatte maintenant. Malheur ! S’en est suivie une fin de journée placée sous le signe de la détente, entre lecture, pêche (infructueuse) de crabes et jeu de cartes.

Mardi 11 Janvier 2011 : Cela faisait un moment que l’on redoutait l’arrivée de cette journée avec Meme. Ce sont les 26 ans de Clément et dire qu’il est difficile de trouver un cadeau qui plaise à l’animal, serait plus qu’un euphémisme. On a donc donné tout ce qu’on avait. Délicieux restaurant à Coromandel Town au midi avec des giant “Greenlip” mussels et autres huîtres, bougie d’anniversaire comprise. Balle rotative pour se muscler le poignet en guise de cadeau – inutile de chercher à comprendre. Camping près de la très belle plage à proximité de Chatedral Cove avec baignades aux milieux des poissons. Sans oublier les inévitables parties de tarot finissant toujours plus tard. Quant à la suite, cela ne me regarde pas. Moi j’ai ma tente de voyage, eux ils ont le van de miel… et les moustiques qui vont avec ! Haha !

Mercredi 12 Janvier 2011 : Après un bref passage à la très touristiquement bondée, mais néanmoins charmante, Cathedrale Cove, on a repris les commandes du van. Un plateau “arnaque” de fruits de mer et 300km plus tard, on a pu se poser sur le parking de la YHA de Taupo. Ce qui nous fait déjà plus de 3000km au compteur ! A ce rythme là, ça promet pour la suite du voyage.

Jeudi 13 Janvier 2011 :Repos, détente, relaxation, et bien plus encore. Voilà un peu l’idée de la journée. Matinée mollusque à l’auberge de jeunesse, entre grasse mat’ et sessions internet. Après midi extra mollusque au centre thermal de Taupo entre jaccuzis, piscine et toboggans dans des eaux oscillant entre 27 et 41 degrés. Ce soir on a pris le volant pour aller dormir sur le parking de Ketetahi Road end, dans le Tongariro National Park. Quant à demain, si j’arrive à me lever aux aurores, j’irai trekker dans les environs pendant que Clément & Meme profiteront un peu du paysage en m’attendant. Qu’ils sont gentils quand même de m’attendre… enfin, j’espère qu’ils vont m’attendre !

 
5 Comments

Posted in 2010/2011 : Greenland to New Zealand, New Zealand the 13th of January, 2011

 

A perfect day in Poor Knights Islands

07 Jan 11

Enjoying one of the top 10 dive sites in the world with hammer sharks, pilot whales and dolphins.

Au milieu de l’un des dix meilleurs spots de plongée au monde, avec requins marteaux, baleines pilotes et dauphins.

Poor Knights Islands, 1, New Zealand

Poor Knights Islands, 2, New Zealand

Hammer shark, Poor Knights Islands, New Zealand

Sea cave, Poor Knights Islands, New Zealand

Dolphins, 1, Poor Knights Islands, New Zealand

Dolphins, 2, Poor Knights Islands, New Zealand

Pilot Whales, Poor Knights Islands, New Zealand

Poor Knights Islands, 3, New Zealand

Carnets de voyage (sorry, only in french) :
Attention, il s’agit la uniquement de notes quotidiennes prises au cours de mon periple. Il n’y a rien de reflechi, comme c’est ecrit sur l’instant, donc a prendre avec des pincettes. C’est la uniquement pour les plus curieux qui ne sauraient se contenter des photos.

Vendredi 07 Janvier 2011 : De nouveau en route pour Tutukaka, on a pu embarquer pour un “perfect day” à Poor Knights Islands, dixit la compagnie de plongée organisatrice. Même si on peut toujours trouver de quoi critiquer, je dois avouer que la balade était remplie d’émotions. Dommage que la visibilité ne soit pas exceptionnelle, tout comme les coraux. Néanmoins, il y avait quand même énormément de poissons à découvrir lors de nos sessions snorkeling y compris une belle short-tail stingray. J’en ai également profité pour faire quelques tours de Kayak en me réchauffant au soleil. Sans oublier qu’à bord du bateau, on a pu croiser des requins marteaux, baleines pilotes et innombrables dauphins. De quoi nous donner le sourire à tous les trois ! De retour au camping, on a enchaîné les parties de tarot jusqu’à pas d’heure ; je n’aurai décidemment jamais dû leur apprendre ce jeu, ils n’ont même pas eu la courtoisie de me laisser gagner.
Pour finir sur une note état des lieux, où plutôt état de l’équipement, mon appareil photo signe ses dernières semaines ; il ne s’allume plus qu’une fois sur trois. Quant à ma tente, elle s’est encore cassée et je n’ai presque plus d’hauteur sous toit, ou plutôt sous toile. Encore quelques semaines de plus à tenir, c’est tout ce que je demande…

 
11 Comments

Posted in 2010/2011 : Greenland to New Zealand, New Zealand the 07th of January, 2011

 

Driving to New Zealand’s Far North

06 Jan 11

From Wellington to Spirits Bay ; sea, sun and waterfalls.

De Wellington à Spirits Bay ; entre mer, soleil et cascades.

Wicked campervan, New Zealand

Clement & Meme, beach in New Plymouth, New Zealand

Ocean and Sunset, New Plymouth, New Zealand

Clement & Meme at Spirits Bay, New Zealand

Spirits Bay, 1, New Zealand

Spirits Bay, 3, New Zealand

Spirits Bay, 2, New Zealand

Ocean and cliff, Spirits Bay, New Zealand

Rainbow waterfall, Kerikeri, New Zealand

Carnets de voyage (sorry, only in french) :
Attention, il s’agit la uniquement de notes quotidiennes prises au cours de mon periple. Il n’y a rien de reflechi, comme c’est ecrit sur l’instant, donc a prendre avec des pincettes. C’est la uniquement pour les plus curieux qui ne sauraient se contenter des photos.

Mercredi 29 Décembre 2010 : Cela ne vaut peut être pas le sentiment de liberté qu’on ressent en galopant dans les steppes Mongol, mais conduire un van en Nouvelle-Zélande, c’est quand même plutôt fun ! Il m’aura fallu environ six heures pour rallier Christchurch à Picton, via les 350 km de nationale bien sinueuse, mais riche en beaux paysages. Je suis assez content, le van loué chez WickedCamper est plutôt chouette ; un Nissan Vanette 4×4 de 2004. De toutes façon je n’y connais rien en automobile, mais je trouve qu’il a une bonne prise en main car fait notable, je n’ai pas encore eu d’accident. Je vais donc garder la bête jusqu’à la fin de mon voyage ici, ce qui devrait permettre de bien se balader dans les deux îles. Quant à demain, si tout se passe bien après avoir pris le ferry pour Wellington, je devrais retrouver un couple d’amis français venant partager la fin de mon voyage. En attendant, délicieux chocolate pudding and ice cream à la sympathique Sequoia Lodge où je campe ce soir.

Jeudi 30 Décembre 2010 : Après une tranquille traversée en ferry, j’ai pu récupérer Clement & Meme arrivant tout juste à l’aéroport de Wellington. Cela fait plaisir de revoir des amis du pays ! Quelques provisions faites, on s’est rapidement mis en route pour trouver un coin où camper. Je crois qu’au passage je leur ai fait quelques frayeurs de conduite, mais ils semblent toujours en vie. On reste dans un petit camping non loin de la ville ce soir, et demain il faudra qu’on décide (enfin) le programme des jours à venir.

Vendredi 31 Décembre 2010 : Première nuit à dormir à trois dans le van. Tout va bien pour le moment. On est un peu comme une grande famille, c’est beau, on partage tout et on commence donc tous les trois à attraper un rhume. On a décollé ce matin pour commencer notre route vers le Nord, avec pour optique de camper près de la Whanganui River. Les routes (très) sinueuses, voire non bétonnées ont fait qu’on est finalement arrivé à destination après 9h de route. Cela dit, ça n’avait pourtant pas l’air si loin sur la carte ! Mais bon, il fait beau, les paysages sont forts sympathiques, on papote, et bibi il continue à pratiquer sa conduite, donc tout va bien dans le meilleur des mondes… mis à part les fichus moustiques qui tournent autour de ma lampe frontale ce soir. Roh et puis zut, je vais me mettre à l’abri dans le van. Et bonne année au fait.

Samedi 01 Janvier 2011 : Après une nuit bercée par les ronflements… d’ailleurs, fait intéressant, voire plutôt effarant, il semblerait que je ronfle. Après tout ce temps en solitaire, aurais-je était capable de développer ce mal du nez dont je redoute depuis toujours ? Qu’elle cruelle vérité face à laquelle je suis désormais confronté. Quoi qu’il en soit, ayant appris à surmonter les obstacles, même les plus traumatisants, je laisse ma peine de côté et j’ai repris les commandes du van ce matin. De toutes façon, je suis certains qu’il s’agit là d’un coup monté. Après quelques heures de route, on s’est posé à la ville côtière de New Plymouth. Rien de tel pour offrir une bonne et fraîche baignade à tout le monde, de quoi bien se sentir en vacances. Petit dodo sur un parking en bord de plage, les joies du camper-van, tout en espérant que la nuit à venir sera silencieuse…

Dimanche 02 Janvier 2011 : Longue journée de conduite aujourd’hui ; environ huit heures pour boucler les 400km nous amenant au delà d’Auckland. Vu qu’on essaye d’atteindre Cape Reinga demain soir, à la pointe Nord de l’île Nord pour aller se reposer un peu, on a poussé autant qu’on pouvait aujourd’hui. Cela dit, je me suis fait une petite frayeur avant d’arriver, mais heureusement sans gravité. Juste de quoi me rappeler à faire doublement attention sur ces sessions de conduite prolongée ; au fond c’est comme en trek, la fatigue n’est jamais une bonne chose (surtout quand on en vient à ne plus trouver sa pédale de frein…). Bref. On a fait un bon dîner pour re-dynamiser tout le monde ; je crois qu’on sera tous bien contents d’aller fainéanter sur la plage demain soir.

Lundi 03 Janvier 2011 : J’ai pu passer aujourd’hui la barre des 1600 km avec le van, en continuant notre route vers le Nord. Suite à quoi, j’ai laissé le volant à Meme pour ne pas recommencer l’erreur d’hier soir. C’est donc la miss qui a eu l’honneur de nous amener jusqu’au “bout du monde”. On est en effet arrivé ce soir à la très belle Spirit Bay, au Nord de l’ile Nord néo-zélandaise. Le coin est à la hauteur de nos attentes ; superbe plage et collines recouvertes de forêts. On va donc y rester un peu le temps de se recharger les batteries. A noter le stop à Whangarei au midi avec un excellent repas au Killer Prawn restaurant où je reviens pour la 2ème fois. A noter également que plus ça va, plus les moustiques et autres sand flies rentrent en pleine guerre froide contre nous… bande d’assassins !

Mardi 04 Janvier 2011 : Journée sans voiture, journée activités ! Tout a commencé avec une petite ascension de la colline voisine pour mieux profiter de la vue sur la belle plage et autres falaises. Ayant laissé Clement & Meme pour tester un autre chemin au retour, j’ai regretté de ne pas avoir de machette vu la densité de la végétation, mais c’était plutôt fun, il y avait un petit côté forêt tropicale. Suite à quoi, activité baignades, raquettes de plage et lecture, ayant craqué pour un autre bouquin narrant les exploits de quelques aventuriers fous. Puis la journée s’est terminée sur une activité jeu de carte avec défaites écrasantes au tarot ; diantre. Pour laisser un peu d’intimité aux deux loulous qui m’accompagnent et puis pour que tout le monde ait plus de place pour dormir (et moins chaud), je séjourne en tente pour la deuxième nuit consécutive. Cela dit, je ne me plains pas, je m’y sens bien dans ma petite tente ayant fait le tour du monde ; c’est un peu mon chez moi aux 1000 rêves de voyage.

Mercredi 05 Janvier 2011 : Il se passe des choses étranges au cours de ce périple. J’étais persuadé d’être accompagné par deux amis frenchys, mais au réveil, j’ai plutôt retrouvé deux écrevisses. Voire deux homards. Je ne suis pas vraiment sûr, mais en tous cas ils sont rouges, ça enfle et ça cloque’ise. Bienvenue en Nouvelle Zélande les amis, le pays du soleil qu’il est fort ! Après un petit déjeuner (à l’ombre) on s’est donc mis dans le van (à l’abri du soleil) en direction du Sud (où c’est plus nuageux). On campe ce soir à Tutukaka, petit village côtier, sous la pluie. Deuxième fois que je viens ici et deuxième fois qu’il pleut. Si le temps s’améliore demain et que mes fidèles amis peuvent endurer les rayons du soleil, on tentera sûrement d’aller plonger à Poor Knights Islands, selon les dires, l’un des dix plus beaux spots de plongée au monde. Et sinon on avisera. La nuit porte conseil et laisse le temps à la peau de se remettre (ou pas). Pour finir sur une touche conduite, je m’éclate de plus en plus avec le van. C’est un peu comme si je conduisais une voiture de course à la seule différence que je dépasse rarement les 80km/h. Ce qui d’ailleurs a des fois tendance à énerver quelques locaux, on a même eu le droit à un beau doigt d’honneur en nous doublant aujourd’hui. Quels étranges personnages… Au diable les insultes et les vitesses folles, notre van a des grosses fesses et je conduis comme un papi qui profite du paysage, ce que j’assume entièrement. Nom d’un kiwi à sonnette !

Jeudi 06 Janvier 2011 : Aujourd’hui, changement complet de programme. Vu qu’on va éviter d’exposer tout de suite les grands brûlés au soleil et que de toutes façon la météo était mitigée ce matin, on a reporte la plongée d’un jour. Par ailleurs, l’amie Émilie travaillant non loin d’ici nous a fait savoir qu’elle avait un jour de congée. Qu’à cela ne tienne, on s’est donc mis en route pour Kerikeri afin de partager une journée de folies à quatre. Même si on a passé une bonne partie de la journée à chercher tout et n’importe quoi et refaire cinq fois la route, sans compter la case MacDo au soir vu que tout était fermé, on a eu de très chouettes moments. En tête, une très belle cascade au milieu de la forêt où on s’est tous baignés, le tout agrémenté par de nombreux fous-rires. A côté de ça, il fait toujours aussi chaud dans le van ce soir, et on est encore serré comme des sardines pendant que les moustiques et autre sand flies mènent une guerre acharnée contre nous, mais tout va bien, c’est les vacances.

 
4 Comments

Posted in 2010/2011 : Greenland to New Zealand, New Zealand the 06th of January, 2011

 

Merry Kiwi Christmas !

28 Dec 10

Lovely Christmas and beautiful sunset.

Noël chaleureux et magnifique coucher de soleil.

Sea, sunset at KariKari Bay, New Zealand

CaYuS and sea, sunset at KariKari Bay, New Zealand

Carnets de voyage (sorry, only in french) :
Attention, il s’agit la uniquement de notes quotidiennes prises au cours de mon periple. Il n’y a rien de reflechi, comme c’est ecrit sur l’instant, donc a prendre avec des pincettes. C’est la uniquement pour les plus curieux qui ne sauraient se contenter des photos.

Mardi 21 Décembre 2010 : Journée avions, attente, retard et finalement arrivé à Wellington, New Zealand vers minuit. Analyse de mes bagages au peigne-fin pour vérifier que je ne ramène pas d’arme biologique risquant de contaminer Kiwi Island, bus pour Wellington, auberge fermée et finalement bien au chaud dans une autre auberge sur les coups de 2h30.

Mercredi 22 Décembre 2010 :Après une courte nuit j’ai pu regagner la très sympathique Wellington YHA, auberge où j’avais fait ma réservation initiale. Un an et demie plus tard après ma première venue ici lors d’un précédent voyage, je retrouve rapidement mes repères, les choses semblent être restées les mêmes. Par contre, quel vent, on aurait presque l’impression de s’envoler en marchant dans la rue. En bonne immersion dans la culture Kiwi, j’ai regardé le film Whale Rider au cours d’une session DVD. Particulièrement intéressant. Pour continuer dans la lignée et mieux préparer le mois à venir en camper-van, j’ai repris quelques cours de conduite. De quoi me faire une bonne piqûre de rappel de “conduite à gauche” et puis parce-que je suis un éternel jeune conducteur en manque de confiance en sois. Cela dit mon instructeur, pilote de voitures de course à ses heures perdues, est fort intéressant et j’avoue avoir beaucoup appris de nos trois heures de balade. La soirée a permis une fois de plus la confirmation du vieil adage “Les amis de mes amis sont mes amis”. Charmant dîner et balades nocturnes avec Myriam. Néanmoins, loin de tout pragmatisme et autre raisonnement scientifique, j’avoue avoir encore du mal à expliquer comment on a pu terminer en ce soir de pleine lune sous un sapin de Noël en fibres optiques, tous les deux recouverts de flocons en polystyrènes. Sûrement un autre rite de passage Kiwi ouvrant à de nouvelles spiritualités et pour sûr, à de nombreux fous rires (et quelques nausées). Quoi qu’il en soit, une excellente soirée à vous donner le sourire jusqu’aux oreilles.

Jeudi 23 Décembre 2010 : La journée a commencé avec mes deux dernières heures d’apprentissage de la conduite Kiwi pour les nuls. Vraiment instructif, l’occasion également de prendre le temps de focaliser sur des détails pour apprendre à mieux maîtriser la bête. S’en sont suivis quelques préparatifs d’avant départ, puis avion pour Auckland au nord de l’île Nord. Demain matin, un bus m’amènera encore plus au nord, à Paihia (prononcer “paille-yeeehaaa”) où je devrais retrouver celle qui avait été ma guide au milieu des icebergs groenlandais.

Vendredi 24 Décembre 2010 : Veillée de Noël fêtée dignement, même si cela faisait bizarre d’avoir remplace les bonshommes de neige par des plages ensoleillées. Qu’importe, cela aura au moins permis de bonnes balades et autres baignades. Délicieuse soirée autour de poissons et fruits de mer ainsi que quelques verres en musique. Échange d’amulettes en guise de cadeaux de Noël après avoir patiemment attendu minuit. Puis je crois qu’on va tout les deux s’écrouler pour un bon et long repos. Joyeux Noël !

Samedi 25 Décembre 2010 : On s’est mis en route ce matin avec pour mission de trouver un coin un peu plus nature et avec un peu moins de monde. Difficile de satisfaire deux aventuriers qui n’attendent qu’une seule chose, retourner dans l’Arctique, mais on va faire au mieux en attendant. Mission pouce le jour de Noël. Trois aimables conducteurs et environ 100km plus tard, on est arrivé dans la Bay de KariKari. Il ne nous aura pas fallu longtemps pour trouver une énorme plage abandonnée où planter la tente et fainéanter le reste de la journée. Coucher de soleil à tomber par terre avec un ciel d’un rouge éclatant, puis je crois que cela va se finir avec une nuit bercée par les vagues. En espérant juste que la marais ne montera pas trop haut, du moins, pas jusqu’à la tente.

Dimanche 26 Décembre 2010 :La mer nous a finalement laissé tranquille la nuit passée, mais par contre, quelle chaleur ! La grasse matinée était tentante, mais avec un tel soleil dés le petit matin, c’était plutôt ambiance sauna dans la tente. On a donc rapidement levé le camp en rencontrant au passage un Maori nous informant que la plage appartenait à sa tribu et d’éviter de venir y camper à l’avenir… oups. Le reste de la journée a été une interminable session de pouce et de stop. Il nous aura fallu la gentillesse de sept automobilistes, plusieurs heures d’attente, quelques parties de “cailloux-pétanque”, une lutte acharnée contre les coups de soleil et un fish’n’chips pour se remonter le moral, pour au final boucler les 200km nous amenant à Tutukaka ce soir. Mais comme dit Emilie, le nom du village est vraiment cool, donc on va dire que tout cela n’aura pas été fait en vain. Une bonne douche pour enlever le sel marin et un sympathique dortoir devrait mettre un point agréable à cette longue journée.

Lundi 27 Décembre 2010 : Les sessions de stop auront commencé tôt ce matin, à peine le lever du soleil. De l’automobiliste israélien aux 36 questions au silence total du néo-zélandais, on a fini par tomber sur un couple de docteurs Kiwi aussi gentils qu’amusant. J’ai encore du mal à croire qu’ils nous ont fait le taxi de porte à porte en nous laissant au passage le temps de faire des courses… L’après midi avait tout d’un perfect lazy day à Whangarei, entre jus de fruits, repas oh-my-god délicieux et cinéma. Paisible nuit en Bed’n’Breakfast. Diantre, on vient de passer dans la catégorie vacances de luxe. Et puis zut, après tout, c’est Noël qu’une fois par an !

Mardi 28 Décembre 2010 : Après avoir paqueté mon sac à dos, j’ai repris la route ce matin, laissant derrière plage, soleil et compagnie. Arrivé sur Christchurch ce soir sous une pluie battante après un vol quelque peu secoué. Danses Maori à l’aéroport pour accueillir l’équipe para-olympique d’Ukraine ayant pris le même avion que moi. Puis gros dodo car demain devrait être une longue journée de route, et cette fois c’est bibi qui sera au volant.

 
13 Comments

Posted in 2010/2011 : Greenland to New Zealand, New Zealand the 28th of December, 2010

 

Wildlife in Maria Island

20 Dec 10

The former penal station is now a lovely and peaceful park, full of surprises.

L’ancien pénitencier a laissé place à un havre de paix rempli de surprises.

Maria Island, Tasmania

Wombat, Maria Island, Tasmania

Painted cliff, Maria Island, Tasmania

Beach, 2, Maria Island, Tasmania

Beach, 1, Maria Island, Tasmania

Crab, Maria Island, Tasmania

Seashell, Maria Island, Tasmania

Cloudy forest, Maria Island, Tasmania

Forester kangaroo 1, Maria Island, Tasmania

Forester kangaroo 2, Maria Island, Tasmania
Carnets de voyage
(sorry, only in french) :
Attention, il s’agit la uniquement de notes quotidiennes prises au cours de mon periple. Il n’y a rien de reflechi, comme c’est ecrit sur l’instant, donc a prendre avec des pincettes. C’est la uniquement pour les plus curieux qui ne sauraient se contenter des photos.

Vendredi 17 Decembre 2010 : Ce matin j’ai dû faire mes adieux à Wilson. A l’annonce de la nouvelle, il cachait sa tête dans sa poche ventrale pour ne pas que je puisse lire la tristesse dans son regard. Ou peut être qu’il faisait simplement sa toilette. Quoiqu’il en soit, le Bennett’s Wallaby est vraiment une créature fascinante, et ce même s’il m’a percé ma moustiquaire l’autre nuit. En attendant mon bus, j’ai revu le routard australien de la veille avec qui on s’était pris en photo mutuellement “en haut du Mont Everest” ; fort sympathique le monsieur. Puis le bus est venu, le ferry a suivi, et me voilà ce soir au coeur de Maria Island où je vais vadrouiller jusqu’à dimanche matin. Je ne suis pas encore fixé sur le programme, j’attends de voir si ça s’éclaircit ou si ça reste nuageux. Ce soir, en préparant mon dîner, j’aperçois une touffe de fourrure derrière un buisson. Cela ne ressemblait définitivement pas aux espèces d’oies aux becs verts aperçues plus tôt, je me questionne, quand soudain, illumination : “Wilson !?”. Je me dirige vers l’animal et je découvre alors une espèce d’hamster géant. Un Wombat ! Depuis le temps qu’on m’en parle ici sans en avoir vu la couleur, je suis on ne peut plus ravi de cette rencontre. Qui plus est, le bestiaux à l’appétit débordant n’a eu que faire de ma présence, et j’ai pu le photographier sous toutes les coutures. Ce petit tour sur l’île à Maria commence plutôt bien.

Samedi 18 Decembre 2010 : “Sur la plage abandonnée… Coquillages et crustacés” Non pas que Brigitte Bardot soit actuellement en Tasmanie, mais c’est un peu ce que je ressentais cet après midi. Après une bonne marche sous un soleil éclatant, je suis arrivé à l’Isthme ; ce bout de terre d’à peine 250m de large reliant les deux îles formant Maria Island. C’est assez amusant d’avoir un océan de chaque côté, et de pouvoir passer de l’un à l’autre en quelques minutes. A l’Est, le grand large, vagues déchainées et température rafraîchissante. A l’Ouest, un havre de paix, une eau calme et transparente qui plus est plutôt chaude. J’ai donc fait trempette du côté relaxant, puis comme un gamin, j’ai joué avec les crabes et autres coquillages trouvés en route. Une si grande et belle plage avec pas un chat à l’horizon méritait bien que je m’y attarde un petit peu. Sur le chemin du retour, après avoir essuyé une pluie diluvienne me rappelant que je suis toujours en Tasmanie, j’ai fait d’agréables rencontres. Wombats et Bennett’s Wallaby, ils étaient tous la. J’ai même eu la chance de croiser une famille de Forester kangaroo. Fascinants. Tellement plus impressionnant que de les voir derrière une cage au zoo. Je dois avouer qu’en à peine 24h, cette île a largement su me séduire. Je vais donc pouvoir regagner Hobart demain, et ce, sans aucun regret.

Dimanche 19 Decembre 2010 : Journée transports, ferry, bus, attente, bouquin terminé et finalement retour sur Hobart ce soir. Une bonne douche et des vêtements propres après une semaine de vadrouillage. Un retour au chaud annonçant le début de la fin en Tasmanie, ainsi que l’arrivée à grand pas de la Nouvelle Zélande.

Lundi 20 Decembre 2010 : Session Internet, mise à jour de blog et préparatifs d’avant départ. Comme les australiens l’appellent affectueusement : “Adieu Tassie… et adieu Aussie !”

 
11 Comments

Posted in 2010/2011 : Greenland to New Zealand, Tasmania the 20th of December, 2010