RSS
 

Greenland expedition : Day 4 – 6 : Rescue team is coming !

21 Aug 10

Magic of the frozen sea, full of icebergs… and evacuation of the first member of our team.

Magie de la mer glacée, remplie d’icebergs… et évacuation du premier membre de notre équipe.

Camping in the mountains

Kathrin hiking in rocky terrain

Emilie climbing and the sea of Icebergs

Sunset on the sea of Icebergs

Rescue team in Helicopter

Emilie and the river crossing 1

icebergs

Flowers from Greenland

Emilie and the river crossing 2

Carnets de voyage (sorry, only in french) :
Attention, il s’agit la uniquement de notes quotidiennes prises au cours de mon periple. Il n’y a rien de reflechi, comme c’est ecrit sur l’instant, donc a prendre avec des pincettes. C’est la uniquement pour les plus curieux qui ne sauraient se contenter des photos.

Jeudi 19 Août 2010 : Journée épuisante. Chouettes descentes en rappel, malgré quelques brûlures sur la dernière (descendu trop vite…). Superbe zone de camping avec coucher de soleil sur la mer d’icebergs. Fait froid maintenant. Dodo.

Vendredi 20 Août 2010 : Depuis qu’on est proches des icebergs, il fait trop froid pour écrire le soir, dés que le soleil disparait de l’horizon. Mais il se passe tellement de choses dans la journée qu’il faut vraiment laisser une trace. Après une nuit en dessous de 0 degrés, on s’est levés à 6h pour se mettre en route vers 8h. Histoire d’avancer car on doit être au dépôt dans 2 jours pour ne pas manquer de nourriture. Néanmoins le terrain assez ardu avec absence totale de chemin demande de faire attention où on met les pieds si on ne veut pas se tordre une cheville ou tomber d’une falaise… du coup on avance petit à petit. On s’est retrouvés coincés devant une rivière de glacier avec un courant assez fort. J’ai fait fait un premier aller/retour test, mais j’ai trébuché à la fin sur les rochers. Tout est OK, juste mouillé et quelques égratignures. Néanmoins, vu la force du courant, ce n’était pas assez sécurisé pour faire traverser tout le monde. On a perdu pas mal de temps à essayer de trouver une solution alternative. Du coup j’ai dû refaire un aller/retour pour récupérer mes affaires que j’avais emmenées sur l’autre rive, et j’avoue m’être fait assez peur, le courant étant beaucoup plus fort qu’au début. Finalement on campe ici, en espérant qu’à l’aube, avec la fraicheur de la nuit, le glacier aura moins fondu que dans la journée, la rivière qui en découle devrait donc être beaucoup plus calme. A côté de cela, on essaye de faire venir un hélicoptère pour rapatrier Tsuyako qui n’en peut vraiment plus. Donc on est dans l’attente de ce qu’on fait demain. La même chose si l’hélicoptère arrive plus tard, ce sera à nouveau pas bon pour la traversée de rivière, ce qui veut dire qu’on tentera de traverser le glacier par le haut directement. Beaucoup plus long, mais surement plus sûr, car c’est un glacier sec, donc les crevasses sont visibles et facilement évitables. Sinon, les petites blessures s’accumulent ici et la, mais l’aventure et le plaisir du voyage sont toujours de la partie. Qui plus est, notre guide, petit bout de femme qui puise son énergie et sa force je ne sais où, motive à essayer de donner le meilleur de nous même. A suivre demain ; mais ce qui est sûr, c’est qu’on ne sera pas au dépôt demain soir…

Samedi 21 Août 2010 : L’hélicoptère est venu ce matin 8h récupérer Tsuyako. Assez impressionnant de voir cette “rescue mission”. On en a du coup profite pour se débarrasser du matériel devenu inutile avec notre équipe qui se réduit, comme la tente deux places, et nos sacs poubelles. Du coup, ce soir on dort tous les quatre dans la “honey moon tent” ! Ce matin, comme il était tôt et qu’il a encore gelé pendant la nuit, la rivière était vraiment moins forte que la veille. Assez impressionnant à quel point le courant d’une rivière de glacier est dépendant de l’heure de la journée / de la fonte des glaces. On a donc pu traverser sans encombre, et commencer la marche vers 9h, une fois l’hélicoptère reparti. Comme depuis quelques jours, on a la chance d’avoir un magnifique soleil pendant la journée, ce qui est d’autant plus agréable considérant le genre de terrain qu’on traverse ; des falaises qui pourraient être dangereusement glissantes par temps de pluie. Du coup, avec cette lumière, les paysages sont également magnifiques. Et aujourd’hui, on est enfin rentrés dans la vallée qui mène au dépôt de nourriture. Néanmoins, je pense qu’il nous faudra deux jours pour y aller et en revenir… ce qui nous laisser quatre jours pour finir l’ensemble du périple. Même s’il semble qu’on a bien avancé aujourd’hui, cela impliquerait de faire des journées encore plus longues. Avec un levé a 6h et une fin de trek vers 19h, c’est déjà bien rempli. Je ne sais pas comment Émilie fait. J’essaye toujours de la suivre, mais ce soir, je m’avouais vaincu. Enfin, on verra ce que donneront les prochains jours !

 
3 Comments

Posted in 2010/2011 : Greenland to New Zealand, Greenland the 21st of August, 2010

 

Tags: , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

 
 
  1. Cynthia

    30 August 2010 at 13 h 50 min

    Les paysages sont splendides… je n’imaginais pas du tout le groenland ainsi… Je pensais qu’il y avait beaucoup plus de neige et beaucoup moins de dénivelés… merci d’avoir pris le temps de prendre tes notes malgré le froid… nous sommes heureux de pouvoir découvrir ton périple au fil des jours… merci !

     
  2. loloetpierrot

    6 September 2010 at 16 h 57 min

    Superbe, p’tit scarabée merci pour ces photos et le temps que tu prends pour nous retranscrire tes émotions …bon vent, à bientot et saches que nous te surveillons de pres derrière notre écran. La bise, le cousin

     
  3. CaYuS

    6 September 2010 at 20 h 54 min

    Cynthia > Moi aussi j’ai ete tres surpris par la richesse et la beaute des paysages du Groenland. Comme quoi, il ne faut jamais avoir d’a prioris !

    loloetpierrot > Merci d’etre toujours fidele au poste grands maitres ! Bisous a tous les deux