RSS
 

Greenland expedition : Day 7 – 9 : Icebergs straight ahead !

24 Aug 10

More and more icebergs, glaciers, mountains, river crossing… but always so amazing.

De plus en plus d’icebergs, glaciers, montagnes, traversée de rivières… mais toujours si impressionnant.

Vast landscape in Greenland 2

Sea of icebergs 1

Icebergs and the sunset

Peter and the sunset

Kathrin and the sunset

CaYuS and the icebergs

Big iceberg

Sea of icebergs 2

Vast landscape in Greenland 3

CaYuS and the river crossing

Carnets de voyage (sorry, only in french) :
Attention, il s’agit la uniquement de notes quotidiennes prises au cours de mon periple. Il n’y a rien de reflechi, comme c’est ecrit sur l’instant, donc a prendre avec des pincettes. C’est la uniquement pour les plus curieux qui ne sauraient se contenter des photos.

Dimanche 22 Août 2010 : On a atteint le dépôt ! Après avoir un peu marché ce matin, on a voté pour un plan alternatif. Vu qu’on avait besoin de faire un aller retour pour aller jusqu’au dépôt chercher la nourriture, et revenir pour continuer la route vers Tiniteqilaaq, c’était vraiment une perte de temps d’y aller tous ensemble avec nos gros sacs. Cela nous aurait pris deux jours aller retour, nous laissant aucune marge d’erreur pour finir l’expédition à la vue du retard déjà accumulé. Du coup Émilie et moi sommes parti avec des sacs vides en trek rapide pour revenir avec le stock complet de nourriture ce soir. 25km environ dans la journée, avec des sacs plus lourds que jamais au retour, mais cela fait tellement plaisir. Avoir pu gagner du temps, avoir enfin récupéré la nourriture de ce maudit dépôt, que Kathrin et Peter aient pu en profiter pour se reposer un peu, et tout simplement de faire du trek en vitesse rapide ce qui commençait à me manquer un peu, et qui m’a bien défoulé. Sans compter la petite pause festive au dépôt pour l’occasion, et les beaux glaciers vus le long du trajet. D’ailleurs c’est amusant, au dépôt on a croisé par hasard un petit bateau de plaisance, une famille qui profitait du soleil. Première âme qui vive qu’on croise depuis le début de l’expédition, mis a part les secouristes. Du coup on en a profité pour leur donner un surplus de nourriture et quelques poubelles histoire d’alléger un peu nos sacs. Ils tombaient vraiment à pic ! D’ailleurs, une fois de plus, heureusement qu’on a vraiment beaucoup de nourriture pour ce trek, ça aide tellement. Ce soir, je crois qu’il m’en faudra peu pour m’endormir.

Lundi 23 Août 2010 : Bonne journée ! Environ 18km de marche tous ensemble avec les gros sacs chargés. Cela devient bien lourd, je crois que mon sac n’a jamais était aussi chargé. Cela me faisait mal au coeur de me débarrasser de toute la nourriture initialement prévue pour Tsuyako, du coup je me suis proposé de la porter en plus de ma charge (et évidemment de la manger également). J’aide aussi un peu Kathrin en lui prenant un peu de sa charge. Du coup c’est lourd, et je mange donc plus pour compenser, en attendant que le corps s’adapte. Twix, mars, granola, et autres mix raisins céréales… je ne crois pas en avoir déjà mangé autant par jour, sans compter les repas de nourriture déshydratée, les cacahuètes, fruits secs, fromage, biscuits…Le soleil est toujours au beau fixe, illuminant des paysages toujours plus sublimes les uns que les autres, entourés d’icebergs et de glaciers, on se sent vraiment seuls au monde : on est seuls au monde. On aperçoit des phoques nager au loin entre la glace, mais pas de trace d’ours polaire. Cela n’empêche pas à Émilie de toujours dormir avec son fusil longue portée sous l’oreiller, et on continue d’enterrer la nourriture chaque soir, hors de la tente. Il n’y a pas a dire, je me régale ici.

Mardi 24 Août 2010 : Pas énormément avancé aujourd’hui… espérons que demain sera plus productif. Kathrin et Peter semblent relativement épuisés, du coup on marche plus lentement, et on fait plus de pauses, ce qui au final fatigue beaucoup. Enfin, cela n’empêche pas d’avoir pu profiter de la plage d’icebergs emmenés jusqu’ici par la marais, avec malgré tout un peu plus de brouillard que d’habitude. Mais bon, toujours du soleil dans l’ensemble, donc on ne va pas se plaindre. A force de marcher, je deviens de plus en plus fainéant, et j’apprends à ne pas dépenser mon énergie inutilement. De plus en plus à chercher les zones de plat, les montées/descentes douces, et préférer les zigzags progressifs au lieu des lignes droites périlleuses. Je suppose que petit a petit, c’est le métier qui rentre ! Ce soir, c’est camping de bossus ; on n’a peut être pas choisi le meilleur terrain qui soit, du coup il y a des bosses un peu partout. Je sens que demain on va avoir le dos en bon état. Du coup, on se rappelle les bons moments de la journée, comme récupérer des petits bouts d’iceberg à faire fondre dans la bouche en guise d’eau fraiche, ou des plus gros à faire bouillir, pour le repas ou le chocolat chaud du matin… et puis on va essayer de s’endormir, tant bien que mal !

 
3 Comments

Posted in 2010/2011 : Greenland to New Zealand, Greenland the 24th of August, 2010

 

Tags: , , , , , , ,

Leave a Reply

 
 
  1. Cynthia

    30 August 2010 at 13 h 56 min

    Pas mal l’histoire du fusil sous l’oreiller… c’est vrai que malgré tout il faut vraiment être sur le qui vive !!! waoouh… je ne sais pas trop si j’arriverais à dormir sur mes deux oreilles !!!! mdr !!!! bises

     
  2. Cathie Toupet

    30 August 2010 at 19 h 20 min

    Les paysages sont vraiment magnifiques…. à un tel point qu’on se demande si c’est vrai….. heureusement que tes mollets sont la pour en attester…….!!!!!! Bravo pour l’expédition !!!!

     
  3. CaYuS

    6 September 2010 at 20 h 59 min

    Cynthia > D’un autre cote ca fait bizarre la premiere fois de se trouver dans une tente avec une arme comme ca a 10cm de sa tete. Enfin ca ajoute au cote epique de l’expedtion !

    Maman > En effet c’est sublime…