RSS
 

Trans-Siberian Railway : Crossing Russia by train

04 Sep 10

Russia… it’s like a big forest with a few villages in the middle, and a train to go from one side to the other.

La Russie… c’est comme une énorme forêt avec quelques villages au milieu, et un train pour aller d’un bout à l’autre.

CaYuS and the Trans-Siberian, 1

Trans-Siberian compartment

Trans-Siberian windows

CaYuS and the Trans-Siberian, 2

Siberian Forest

Trans-Siberian food

Carnets de voyage (sorry, only in french) :
Attention, il s’agit la uniquement de notes quotidiennes prises au cours de mon periple. Il n’y a rien de reflechi, comme c’est ecrit sur l’instant, donc a prendre avec des pincettes. C’est la uniquement pour les plus curieux qui ne sauraient se contenter des photos.

Lundi 30 Août 2010 : Après une nuit passée au cybercafé, s’en est suivi une journée entre aéroports et avions pour finalement arriver à Moscou ce soir. Petite nuit dans une chouette auberge de jeunesse au centre ville (HM Hostel Moscow) pour récupérer un peu. Et demain, avec un peu de chance, j’aurai une place dans le trans-siberien.

Mardi 31 Août 2010 : Qu’est-ce que cela fait plaisir quand tout s’enchaine bien. Ce matin, j’ai retrouvé Mireille, française qui a commencé à vadrouiller en Russie il y a déjà 10 ans. Conseillée par l’ami RvP, je l’ai donc enfin rencontrée et elle a été vraiment adorable. On a pas mal discuté, elle m’a donné plusieurs pistes pour la suite de mon périple, m’a permis de “photo-scanner” le Lonely Planet Russe, et a joue les interprètes pour acheter mon billet de trans-siberien. Quand on sait à quel point il peut être difficile de se faire comprendre avec les employés de la gare qui ne parlent pas un mot d’anglais, je crois que je lui suis d’une éternelle reconnaissance. Bilan, j’ai eu mon billet pour un train au départ ce midi, et le tout à moitie prix (8500 Rub, soit env 215 euros pour un Moscou-Irkutsk) de ce que j’aurai payé en passant par internet via une agence française. Me voilà donc parti pour environ 90h de train. Vu que je suis en compartiment 4 personnes, cela ressemble un peu à nos compartiments wagon lit Lunea 1ère classe, voire en mieux dans un sens : De vrais draps, une table, eau chaude+eau froide en libre service, des toilettes propres, et le tout avec un design old school pour ajouter au charme de la traversée. Seul hic, heureusement que je ne mesure pas 2m… car je rentre juste dans la couchette ! Pour le moment, il n’y a qu’une autre personne qui a partage le compartiment avec moi. Il a essayé de tenter une conversation tout à l’heure, mais il a vite compris malheureusement que ne parlant pas un mot de Russe, ça allait vite être compliqué. Vu qu’il est parti, je me retrouve avec le compartiment pour moi tout seul. Du coup je profite du paysage plein de forêts (je n’en avais pas vu depuis longtemps…), je lis mes Lonely Planet pour préparer la suite du séjour, je me repose, et évidemment, je mange (j’ai un stock de nourriture déshydratée + soupes + petits à côtés pour tenir un peu plus de 10 jours).
Par contre, vu mon passage express, je n’aurai rien vu de Moscou, mais bon, ne restant que 9 jours en Russie, et vu la durée du voyage en train, je préfère me laisser un maximum de temps pour profiter du lac Baikal (lac le plus profond du monde) et manger du poisson, que découvrir Moscou en détail et manger de la pollution urbaine.

Mercredi 01 Septembre 2010 : Avec 25 heures de train, je viens de faire un quart du trajet. “Dis, dis, quand est-ce qu’on arrive ?” Je regarde les arbres qui défilent par la fenêtre (vraiment beaucoup d’arbres en Russie…), j’essaye d’apprendre quelques mots de Russe (pas si facile…), je lis, je dors, j’attends… Après avoir été hyperactif ces dernières semaines, cela fait bizarre de se retrouver au repos forcé. M’enfin, ça ne peut pas me faire de mal. Ce matin, une nouvelle colocataire s’est installée dans mon compartiment ; une adolescente russe qui fait claquer son chewing-gum gum, a tendance à écouter la musique trop fort et lit des bouquins fashion’. Je pense que je devrais arriver a survivre à ça aussi.

Jeudi 02 Septembre 2010 : La Russie, c’est grand… Mis a part cela, mon russe s’améliore, sous entendu, je dois connaitre trois mots de plus que la veille. Mais ça m’aura tout de même permis de savoir que ma rebelle de coloc’ s’appelle Aleona, et j’ai craqué, j’ai même réussi à acheter de la nourriture auprès de la mama’ vendeuse qui passe a chaque compartiment toutes les 2-3 heures. Beignets à la viande, sandwich saucisses crudités et autres charcuteries, cela permet de changer un peu du régime habituel. Et les prix restent relativement abordables, surtout considérant de la nourriture achetée dans le train. En passant, c’est assez surprenant à quel point les Russes sont “rustres” au premier abord. Ils ne sont pas méchants mais on dirait qu’ils portent en permanence ce masque “sérieux” sur leur visage. Vu qu’a la TV (fenêtre) ils ne passent que des arbres, comme les 90% du reste de ma journée, je vais essayer de dormir.

Vendredi 03 Septembre 2010 : Et bien me voilà bientôt à destination, car si je ne loupe pas mon arrêt (tout étant écrit en cyrillique, cela reste donc une forte probabilité), je serai demain matin à Irkutsk. C’est marrant, c’est quand on est presque arrivé qu’on se dit qu’au final, ce n’était pas si long que ça. Et puis, je commençais un petit peu à prendre mes habitudes. Non, ma colocataire ne va pas me manquer, par contre, la mama’ vendant la nourriture m’avait l’air fort sympathique. Toujours à vouloir me faire goûter de nouveaux plats, ou encore tout à l’heure elle m’a fait rire quand elle a vu mon stock de nourriture déshydratée. En tous cas, elle au moins elle a laisse échapper quelques sourires de son masque anti-étranger. Je n’en dirai pas autant de la femme en charge du wagon qui continue après 4 jours à me parler en Russe avec une tète d’enterrement. “Oui madame, j’ai compris, on arrive près d’une gare, je ne vais donc pas utiliser les toilettes. Je dirai bien que je ne recommencerai pas, mais je ne connais pas les horaires des arrêts du train moi…” Vu que je commence à comprendre néanmoins quand le train s’arrête suffisamment longtemps en gare pour qu’il soit possible d’aller se dégourdir les jambes (sous entendu le premier jour je n’ai pas quitté mon wagon de peur que le train ne reparte sans moi…), à midi, je suis allé acheter des galettes de viande à une autre mama’ qui en vendait sur le quai. Note pour plus tard, il faut vraiment que j’apprenne à compter en russe, car pour le coup, je crois que je me suis fait un peu arnaquer. Enfin pas de beaucoup, et c’était bon (nourrissant + gras), donc ça passe mieux (ou pas). Néanmoins petite déception vis à vis du voyage, je manque peut être d’observation, mais je m’imaginais voir des paysages assez différents au long du trajet (et vu la longueur du trajet). Peut être que je dormais pendant tous les moments clefs, mais pour le moment, j’ai limite l’impression d’avoir fait une énorme balade dans une seule et même forêt… Moi qui me plaignais de manquer d’arbre en Islande et au Groenland, on va dire que mes pensées ont été entendues.

Samedi 03 Septembre 2010 : Après une nuit sans dormir de peur de louper mon arrêt (de toutes façon je crois que j’ai fait des réserves de sommeil pour les 6 prochains mois…), je suis arrivé à Irkutsk à 4h46 heure de Moscou, soit 9h46 heure locale. Oui car ici, toutes les gares du pays ainsi que les billets de trains vendus sont réglés sur l’heure de la capitale. Grâce à Super Mireille la Russie sans problème qui m’avait fait un petit mot en russe pour donner à la dame du guichet, j’ai pu acheter en 3 minutes mon billet pour Ulanbataar (Mongolie), train au départ le 7 Septembre, et ainsi être certains d’avoir une place. Bon il m’aura quand même fallu changer 5 fois de guichet pour y arriver, mais ce n’est rien comparé à ce que ça aurait été sans le mot. Moi, content!

 
6 Comments

Posted in 2010/2011 : Greenland to New Zealand, Russia the 04th of September, 2010

 

Tags: , , , , , ,

Leave a Reply

 
 
  1. Cathie Toupet

    6 September 2010 at 21 h 25 min

    Quand j’ai su…. je ne pouvais pas aller me coucher….sans lire une nouvelle page d’aventures…… et oui c’est la Russie……avec une bonne étoile…..et si “toi content”….c’est vraiment super !!!! alors bonne chance en Mongolie. Merci pour ce partage…. et ces photos… c’est agréable de voir ta bouille….. en forme et prendre part à tout ce qui t’entoure… MERCI !!!!

     
  2. Cynthia

    6 September 2010 at 21 h 32 min

    Et bien, pour le coup, cette partie du voyage est celle qui m’enchante le moins pour le moment !!! hihihihihi !!!
    longue rouuuuuutttteeeeee !!!

     
  3. CaYuS

    7 September 2010 at 2 h 08 min

    Maman > Ah bah c’est malin de rester eveiller pour moi!

    Cynthia > Forcement. Je pense que mon sejour Russe etait bien trop court. Il aurait fallu que je prenne plus de temps pour vraiment faire quelque chose hors des sentiers battus. Neanmoins vu comment il est complique de gerer les visas avec l’administration Russe, ca n’encourage pas. Enfin bon, une prochaine fois !

     
  4. Dorian

    9 September 2010 at 22 h 44 min

    lol mais pété de rire la barbe! haha Ça fait très local!

     
  5. Henrietta

    14 September 2010 at 22 h 38 min

    Merci pour la description. D’avion on ne voit que des arbres et je me disais qu’il devait y avoir plus que ça d’en-bas….mais non, ça m’éviteras un voyage.
    Merci pour tout le journal, c’est fascinant et je n’arrive pas à m’arrêter.
    Je continue pour la suite.
    Bisous de la Suisse,
    Henrietta

     
  6. CaYuS

    21 September 2010 at 15 h 37 min

    Dorian > huhu, merci, je prends ca comme un compliment :D J’espere que ca roule pour toi en tous cas !

    Henrietta > Cela dit, je suis certains qu’il y a plus a voir que ce que j’en ai vu… je pense qu’on m’a drogue pendant le voyage. Il faudrait que j’en reparle avec Vicky pour avoir son point de vue. En tous cas je suis ravi que les recits te plaisent. De gros bisous a toute la petite famille et portez vous bien !