RSS
 

Annapurna trekking – D 1,2,3,4 – Looking for the mountains

03 Nov 10

Start of the hike in the tropical Annapurna region.

Debut du trek dans la region tropicale des Annapurna.

Marsyangdi River, near Nadi Bazar, Annapurna, Nepal

Waterfall, Chyamche, Annapurna, Nepal

Mountains around Tal, Annapurna, Nepal

Around Bagarchhap, Annapurna, Nepal

Danakyu, Annapurna, Nepal

View from Timang, Annapurna, Nepal

Carnets de voyage (sorry, only in french) :
Attention, il s’agit la uniquement de notes quotidiennes prises au cours de mon periple. Il n’y a rien de reflechi, comme c’est ecrit sur l’instant, donc a prendre avec des pincettes. C’est la uniquement pour les plus curieux qui ne sauraient se contenter des photos.

Samedi 30 Octobre 2010 : Journée bus, départ 7h, arrivée 18h, pour rejoindre Besi Sahar, où va commencer mon trek dans la région des Annapurna. C’était prévu 6h de trajet, mais avec deux accidents de bus en route, il y en a eu pour un peu plus longtemps. Le bon côté des choses, c’est que nous, on est toujours en vie… Du coup, je commencerai le trek que demain, là il fait déjà nuit. Pris d’une grande envie d’aller aux toilettes après cette longue route, je me suis jeté dés l’arrivée dans le premier “hôtel” que j’ai trouvé ; ce n’est sûrement pas le moins cher de la ville, sûrement pas le plus propre, mais je suis certains que c’est celui qui a les plus grosses araignées ! Plat de nouilles dans un bouiboui où une une petite népalaise pas plus haute que trois pommes, une passoire sur la tête, n’a pas arrêté de me dévisager de toute son adorable curiosité enfantine. Dodo maintenant, en espérant pouvoir me mettre en marche à l’aube.

Dimanche 31 Octobre 2010 : Around Annapurna J.1 – Besi Sahar (760m) -> Bahundanda (1310m)
Première journée et petite journée. N’ayant pas fait de trek depuis le Groenland, on va prendre le temps de se remettre en état. Côté sac à dos, je crois qu’il y en a pour une 20aine de Kg. Même si ce n’est normalement pas nécessaire, je suis parti avec mon matériel de camping + une semaine de nourriture + 25 jours de barre chocolatées et autres barre de céréales. Mis à part ces dernières qui sont là afin de garantir mon moral et énergie quotidienne, le reste me permet de pouvoir m’arrêter à tout moment et d’avoir un repas chaud ainsi qu’un endroit au sec où dormir. Faisant ce périple en solitaire, j’ai appris qu’on n’est jamais trop prudent, et je ne prends pas le risque de ne pas revenir entier et en bonne santé sur ce coup là. Puis, au fond, j’aime bien porter mon gros sac, c’est un bon exercice. Aujourd’hui, je me suis mis en marche à 7h du matin pour arriver vers 14h. Je ne m’attendais pas du tout à ce genre de paysage. C’est très vert, très tropical. Et si au final je croise peu de touristes, il y a énormément de villages et locaux tout du long. Pour le moment, j’ai plus l’impression de faire une visite des villages népalais que du trek en haute montagne. D’un autre côté, cela a son charme aussi d’être au contact permanent de la population (et des ânes), et c’est évidemment moins éprouvant physiquement car les chemins sont plus faciles, sans compter qu’il semble toujours y avoir un endroit où avoir un repas ou coins chaud où dormir. Pour le moment, à 1310m d’altitude, je suis curieux de voir comment ça va évoluer lorsque j’atteindrai les 5000m. A midi, j’ai testé la spécialité locale, le Dhal Bat : du riz avec quelques pommes de terre et autres légumes verts, le tout accompagné d’une sorte de bouillon aux lentilles. En plus d’être bon et simple à préparer, ça a l’avantage d’être servi à volonté, ce qui forcement a le don de me faire plaisir après quelques heures de marche. Au dessert, on m’a proposé de la Marijuana. Je crois que je vais attendre encore un peu avant de tester ce genre de spécialités…
Ce soir, dodo avec une belle vue sur la vallée. Hébergement négocié pour une bouchée de pain, car au final ils se font l’argent sur les repas que je consomme. Douche froide, après tout ce que j’ai transpiré, ce n’est pas pour me déplaire ; je n’ai pas l’habitude de marcher dans ce genre de climat tropical et humide… vivement de prendre un peu d’altitude que ça se rafraîchisse. Un petit repas et un gros dodo.

Lundi 01 Novembre 2010 : Around Annapurna J.2 – Bahundanda (1310m) -> Tal (1700m)
Aujourd’hui, je me rends compte que je fais face à plusieurs problématiques que j’ai bien l’intention de régler rapidement.
1.Le matin je déborde d’énergie, et j’avance bien, mais l’après midi, c’est ridicule et je traine la patte en permanence. Même si je fais des journées correctes (aujourd’hui 6h30-14h), j’aspire tout de même à plus d’énergie. Je crois que le Dhal Bat que je mange le midi y est pour quelque chose. Cela a beau être bon et nourrissant, niveau apport calorique et protéine, je crois qu’on peut mieux faire. Je vais donc le garder éventuellement pour le soir, avant de dormir, et commander des plats plus riches le midi. De même je crois que je vais augmenter ma consommation de barre chocolatées/céréales par jour.
2.J’avais prévu de faire quelques économies au Nepal, même si la vie n’est pas chère, mais histoire de rattraper les quelques 600 euros de dépassement de mon budget que m’a coûté la traversée du Tibet. Néanmoins, tant pis. J’ai besoin d’énergie dans l’immédiat, on verra le reste plus tard.
3.Je perds trop de sel, je transpire beaucoup, et ce soir ma chemise bleu marine était presque blanche. Je vais avoir du mal à réguler ma transpiration, par contre je peux compenser cette perte en salant ma nourriture.
4.Je manque de fun, de niak… je crois bien que c’est le fait de trekker en solitaire, et pour le moment j’ai beau croiser des touristes, je n’ai pas vraiment accroché sur un groupe. Par contre j’ai croisé cet après midi un anglais qui a pas mal bougé dans la région, et il m’a donné beaucoup de conseils intéressants. A voir, mais je pense que par la suite je vais sortir de l’itinéraire classique pour trouver un peu plus de nature sauvage. Cela devrait surement apporter un peu de piment et donc de fun à ma balade.
Tout ceci pris en compte, ça devrait aller mieux. De toutes façon, c’est toujours le début qui est difficile (physiquement et nerveusement). Mais ça ne peut que s’améliorer. Je dors ce soir encore en auberge, vu qu’on peut négocier la chambre à moins d’un euro, ça ne vaut pas le coup de sortir la tente. Je la garde donc pour plus tard, quand ce sera plus sauvage. Pour finir sur une anecdote, j’ai pour habitude de dire “Namaste” quand je croise des locaux, histoire de les saluer en népalais. Je trouve ça toujours agréable quand ma route croise la leur de faire un petit coucou. Néanmoins, je n’avais pas souvent de réponse, et quand j’en avais, ils me répondaient d’une voix prononcée. J’ai donc compris que j’étais trop timide. Désormais, quand je croise quelqu’un, je crie “Namasteeee !!” que tout le monde m’entend à 3km à la ronde. Maintenant, on me répond presque toujours ! Et pour les réticents… je crois que de toutes façon ils sont sourds.

Mardi 02 Novembre 2010 : Around Annapurna J.3 – Tal (1700m) -> Danakyu (2300m)
Nuit passée dans la maison des Goonies. Il n’y avait pas Sinok, mais la propriétaire était le portrait craché de la Mama du film. Amusant d’ailleurs, car il y avait des photos d’elle un peu partout dans l’hôtel ; assez étrange, mais amusant. Aujourd’hui, j’ai préféré m’arrêter à mi-chemin pour me reposer, plutôt que de continuer à forcer. J’ai eu de la fièvre la nuit passée, encore un peu aujourd’hui. Je ne sais pas vraiment d’où ça vient, mais j’espère que ça va partir rapidement, car ne m’aide pas trop. A côté de cela, j’ai vraiment du mal à trouver la motivation d’avancer. Je suis un voyageur solitaire qui n’aime pas voyager seul, ce qui est un problème mon cher Watson. J’espère parvenir à me booster suffisamment demain pour rattraper le temps “perdu” d’aujourd’hui. Cela dit, je ne regrette pas de m’être arrêté en route ; le coin est fort sympathique et l’auberge ainsi que sa propriétaire, charmantes. En terme de paysages, on commence à voir de la haute montagne ; vivement la suite.

Mercredi 03 Novembre 2010 : Around Annapurna J.4 – Danakyu (2300m) -> Chame (2670m)
La nuit passée a été assez désagréable, avec des diarrhées sur diarrhées. Je retrouve les mêmes symptômes que j’avais en Mongolie. Je ne sais pas si ça vient de l’eau ou de la nourriture, et le plus frustrant c’est justement de ne pas savoir, mais il y a quelque chose. Du coup, je fais doublement attention maintenant. J’arrête de stocker l’eau dans la même bouteille en plastique pour la remplacer par une vraie gourde que je viens d’acheter. J’opte au maximum pour du riz et de la nourriture frit ou bouillie. Et pour finir, grosse cure de Coca-Cola. Le problème avec cette dernière, c’est que vu qu’il n’y a pas vraiment de système de traitement des déchets ici, chaque bouteille pleine que j’achète, c’est une bouteille vide de plus qui va se retrouver dans mon sac jusqu’à mon retour à Kathmandu. Cela dit, je suis méchant, ils ont un système de traitement des déchets, j’y ai même assisté hier : une locale, jetant une grande corbeille d’ordures de type plastique et autre derrière une falaise. C’est juste que cette manière de faire ne correspond pas vraiment avec mon éthique personnelle… Pour le moment mon estomac semble en meilleur voie, à voir ce qu’il en sera cette nuit et demain. Pour ajouter à la liste de monsieur j’ai un pet de travers… j’ai des douleurs aux cervicales anormalement prononcées. Va falloir revoir les réglages du sac à dos demain matin.
Tout ceci mis à part, j’ai passé une très bonne journée. En route pour Upper Pisang, je suis tombé sous le charme du village de Chame ; je me suis donc offert le luxe d’arrêter ma marche à mi-chemin. Les paysages laissent de plus en plus apparaître les hautes montagnes, ce qui fait plaisir aux yeux. Et petit à petit, je commence à recroiser les mêmes trekkeurs, jour après jour, ce qui apporte de la chaleur à cette balade. Je reste ce soir dans une adorable auberge où la charmante propriétaire m’a préparé de bons petits plats. Quant à demain… de nouvelles aventures.

 
6 Comments

Posted in 2010/2011 : Greenland to New Zealand, Nepal the 03rd of November, 2010

 

Tags: , , , , , , , ,

Leave a Reply

 
 
  1. Cathie TOUPET

    16 November 2010 at 22 h 02 min

    MERCI, MERCI et encore MERCI pour tous ces récits…. même si quand je te lis, je vois que la vie n’est pas toujours facile… surtout quand on est tout seul… mais je pense que tu es en train de vivre une grande expérience…. Félicitations mon Chéri….. et même si tu as l’impression de pas beaucoup avancer…. tu fais quand même de nombreux kilomêtres…qui t’épuisent…. et c’est normal sans compter le poids de l’inconnu….. qui compte aussi….
    Je vais faire une pause….. et reprends ensuite ce film d’aventures que j’ai bien du mal à laisser….. Je t’aime, je t’aime…. Je t’aime et ……PRENDS SOIN DE TOI…… a plus tard Enormes bisous

     
  2. RABOISSON JACQUES ET DANY

    16 November 2010 at 22 h 33 min

    Tu nous manquais depuis tout ce temps. Enfin des news et de la lecture. A+ Jacques et Dany

     
  3. Cynthia

    16 November 2010 at 23 h 25 min

    Oui, quelle joie de te retrouver et lire tes aventures…
    La question de l’eau et du changement d’eau restent toujours délicat, des parasites peuvent également être présents sans le savoir dans la nourriture… Penses éventuellement quand tu retrouves la civilisation et même si tu as le sentiment d’avoir bien récupéré, à passer en pharmacie (si tu en trouves) et demander un médicament pour te déparasiter. Cela ne mange pas de pain, et nous a bien aidé au Paraguay… penses-y si tu as l’occasion… je lis la suite… bises…

     
  4. CaYuS

    17 November 2010 at 13 h 48 min

    Maman > En effet, des fois j’hesite a publier certains recits car j’ai peur qu’on croie que je fasse une depression et que tout va mal. Mais je tiens a dire que tout va bien. Encore une fois, j’ecris mes recits au jour le jour, donc c’est normal qu’il y ait des haut et des bas. Apres j’ai aucun regret sur ce que je vis en ce moment, c’est tres enrichissant (sauf pour le porte-feuille).

    Jacques & Dany > Merci et avec plaisir !

    Cynthia > hmmm interessant. Je tenterai eventuellement ca. De toutes facon a mon retour au pays, il faudra que je passe par la case analyse pour etre certains de ne pas ramener de specimen etrange a la maison….

     
  5. Karine

    21 November 2010 at 12 h 12 min

    C’est encore une fois excellent de lire toutes tes aventures!!! tes anecdotes me font toujours autant rêver et rire, c’est vraiment génial! j’espère que la suite des aventures sera toujours aussi riche et que la santé sera au rendez vous! je t’aime fréro

     
  6. CaYuS

    24 November 2010 at 5 h 24 min

    Karine > Merci frangine, moi aussi je t’aime :)